Les   4   saisons    s’invitent   dans   vos   assiettes aux   4   Vents.   La   démarche   est   issue   de   la Fédération      Cap      France ,       avec      comme représentant     le     célèbre     chef     cuisinier Laurent Mariotte. Le      village      s’engage      à      respecter      la saisonnalité    dans   la   composition   des   menus pour   toute   l’année.   Les   produits   ont   une   provenance locale,    98%   d’entre   eux   sont   produits   dans      la   vallée   de   la Haute    Moselle.    Le    «    fait    maison    »     c’est    notre    empreinte qualité pour bien vous servir et satisfaire vos papilles ! Du   bon,   du   cuisiner   maison,   du   local,   une   cuisine   de   terroir inscrite   dans   un   territoire.   La   ruralité   a   bon   goût   aux   4   Vents, sans   oublier   notre   potager   et   verger   avec   les      variétés   locales. Découvrez     une     gastronomie     authentique,     savourez     des produits   issus   de   la   terre   des   Hautes-Vosges,   simple,   variée, bien mijotée ! Bon appétit !
Village et activités - Restaurant
Village Vacances Les 4 vents 3, rue d’Alsace 88160 RAMONCHAMP  : 03 29 25 02 06  : contact@vosges4vents.com
Truite Pâté lorrain avec sa verdure Verrines fraîcheur Mise en bouche
l'entrée   du   village,   vous   trouverez   le   restaurant   et   le   bar.   La   salle   à   manger   se   compose   de   200   places   au maximum   (170   places   avec   piste   de   danse),   réparties   sur   des   tables   rectangulaires   de   différentes   tailles.   Les chambres   du   bélué   ont   un   accès   direct   sur   celle-ci.   Dans   une   pièce   annexe,   vous   trouverez   tout   l'équipement nécessaire pour bébé (chaise haute, cuisseur vapeur, micro-onde...)
Portrait de notre chef cuisinier : “Sylvain, l’humour en assaisonnement” écrit par Vianney Huguenot :
Il transgresse. Pas de toque, pas de chapeau plat. Sylvain Gillet entre en cuisine avec une casquette bleue, genre golfeur, vissée sur le crâne. Et il marque des points. En matière de cuisine, il se range plutôt chez les « tradi », comme on dit. « Je suis un classique, j’aime les choses simples ». Sa passion pour la cuisine se marie – comme une obligation – avec les vins. Avec l’humour, aussi. Il est un pince-sans-rire. Essayez donc de lui causer du « vin bleu », un vin vosgien dont certains disent qu’il faut deux mains pour le boire, « une pour tenir le verre, l’autre pour s’accrocher à la table ». Alors, Sylvain, vous en pensez quoi de ce vin bleu ? « Disons que… » Il réfléchit. « … Ce que j’en pense ? J’en pense que je n’en ai pas dans ma cave ». De son démarrage dans le métier – qui surprendrait bien des gamins aujourd’hui – il en rit presque. « C’était à une époque où ce n’est pas les enfants qui décidaient. Un jour mon père m’emmena chez le boulanger-pâtissier de Saulxures. Il entra dans l’arrière-boutique pour parler au patron. Et puis le patron est sorti, il est venu me serrer la main ». Embauché presque malgré lui, mais heureux, toujours. Après la pâtisserie, le CAP de cuisine, la restauration gastronomique – beaucoup dans les Alpes – il est arrivé aux 4 vents, le Village Vacances de Ramonchamp. « J’ai répondu à une annonce du journal, j’ai été à l’essai pendant deux jours, et je suis là depuis quinze ans. On s’attache, vous savez, aux 4 vents ! ». Elle est pas chouette la France ?